Nos actions

Le clocher

La rénovation du clocher en 1998

Avec le château, le clocher de l'église de Tramayes fait partie des deux monuments inscrits à l'inventaire supplémentaire de l'Architecte des Bâtiments de France.

Le clocher après travaux

L'église d'aujourd'hui, qui date de 1846, conserve de l'ancien édifice, le clocher et la travée de son rez-de-chaussée. Le premier édifice est daté habituellement du 11ème ou 12ème siècle, au vu de l'architecture du dit clocher. Rien ne l'atteste expréssement, bien que l'évidence de son ancienneté ne fasse aucun doute. Dans tous les cas, il a bien été construit dans cet élan, d'après l'an mille, où la chrétienté va édifier ou réédifier ses sanctuaires, des cathédrales aux églises rurales. Le clocher de Tramayes par sa hauteur appartient bien à ce premier art roman du Mâconnais - Clunisois où l'on trouve souvent des hautes tours carrées rappelant le nord de l'Italie ou de l'Espagne, et dont Chapaize est l'exemple le plus illustre. Par contre son appareil décoratif présente des colonnes et des pilastres, relevant plutôt du second art roman (fin du 11ème siècle et 12ème siècle) là où le précédent offrait volontiers bandes et arcatures lombardes. ( Autour de l'église - Jean Luc BURNOT - Sauvegarde du Patrimoine de Tramayes)

Le Four à Pain

Construction d'un four à pain

Ce four à pain a été construit à proximité de la salle des fêtes grâce à un chantier international de jeunes.

Le double four à pain

Afin d'animer plus certaines manifestations locales, le Conseil Municipal a décidé de construire entièrement un four à pain. Le projet a pris forme à proximité de la salle des fêtes en été 2001. Il a été rendu possible grâce à la participation d'une quinzaine de jeunes venus de pays du monde entier et membres de l'association "Le Créneau". Le financement a été fait avec l'aide du Conseil Régional de Bourgogne dans le cadre de l'opération "Coeur de Territoire". La vidéo ci dessous présente les différentes étapes de la construction.

 

Halte garderie

Rénovation d'un bâtiment et création d'une halte garderie

Le bâtiment de Vannas, situé à proximité de l'école élémentaire était en mauvais état et nécessitait des travaux.

La maison de Vannas avant travaux

Dans le cadre de l'opération "Coeur de Village", la commune a entrepris la restauration d'un bâtiment qui abrite maintenant 5 appartements ( 2 T3, 2 T4 et 1 T5), une salle de classe (cours préparatoire) et une halte garderie. Cette dernière est entièrement gérée par le Sivu de la Haute Grosne.En complément avec les autres haltes garderies des communes voisines, elle permet d'accueillir de nombreux enfants pour le plus grand plaisir des parents.

La chaufferie biomasse

Chaufferie communale automatisée au bois déchiqueté

Chaufferie composée d'une chaudière au bois déchiqueté d'une puissance de 1,2 Mw complétée par une chaudière fioul de 0,7 Mw.

La chaufferie le 19 décembre 2006

Cette chaufferie a été inaugurée le vendredi 24 novembre 2006 lors de la Foire de la Sainte Catherine. La chaufferie apporte la chaleur et une bonne partie de l'eau chaude sanitaire à l'hôpital Corsin, la salle des fêtes, l'école maternelle, la mairie et les vestiaires de la salle omnisport. La puissance de l'installation a été calculée pour apporter aussi de la chaleur à un futur lotissement d'une quarantaine de logements ainsi qu'à une extension de la zone artisanale. L'essentiel (90%)de l'énergie annuelle sera apporté par la chaudière bois. Cela permettra de ne pas brûler environ 170 000 l de fuel par an. Le coût de l'installation se monte à 1 267 240 €TTC. L'Etat a apporté 69 000 €, le Conseil Régional de Bourgogne et l'ADEME 420 150 €, le Conseil Général de Saône et Loire 84 030 €. Le reste du financement est assuré par un emprunt dont les annuités sont remboursées par une partie des ventes d'énergie.

Vous trouverez des informations complémentaires sur le site internet www.tramayes.com