A la limite de deux régions

situ_71545_1.jpg situ_71545_2.jpg

La superficie de la commune est de 1800 ha dont plus de 1600 à vocation agricole. L'ensemble est relativement vallonné, l'altitude moyenne du bourg se situant à 460m. Le point culminant est la Mére Boitier à 758 m.

La commune de Tramayes est située à 25 km à l'ouest de MACON et à 16 km au sud de CLUNY, au sein des monts du charolais, à la limite des départements du Rhône et de la Saône et Loire. Le relief mouvementé varie de l'altitude 338 à 758, sommet de la Mère Boitier. Sur les 1800 hectares, 1600 sont consacrés à l'agriculture et l'élevage. Outre le bourg même, la commune est éclatée en une douzaine de hameaux et une quinzaine d'écarts auquels s'ajoutent quelques fermes isolées. La commune est traversée par trois routes départementales, la RD22 de BELLEVILLE à CLUNY, la RD45 de MACON à MATOUR et la RD 213 de LA CHAPELLE DE GUINCHAY à BRANDON. Les communes limitrophes sont les suivantes : BRANDON et SAINT POINT au Nord, SERRIERES et CENVES à l'Est, GERMOLLES au Sud, SAINT LEGER SOUS LA BUSSIERE à l'Ouest. La commune de Tramayes fait partie de la communauté des communes du Maconnais Charolais avec les communes de Bourgvilain, Clermain, Germolles sur Grosne, Saint Léger sous la Bussière, Saint Point et Serrières.

Le relief :

Située sur la bordure orientale du massif central, la commune se trouve entre les deux dernières lignes de crête d'orientation Nord/Sud qui caractérisent le relief du versant Ouest de la Vallée de la Saône. C'est une commune montagneuse aux reliefs accentués : altitude maximale de 758 m au site de la Mère Boitier et minimale dans la vallée de la Grosne Orientale. Deux rivières, le Valousin au Nord et la Grosne Orientale au Sud, au cours perpendiculaires, viennent renforcer les contrastes du relief, créant des micro-sites communiquant difficilement entre eux.  

Le climat :

Le caractère montagneux de la commune y rend le climat plus rude que dans la vallée de la Saône à l'Est. Les vents dominants viennent du Nord ou du Sud. En effet, la vallée de la Saône canalise les mouvements généraux de l'atmosphère apportant alternativement une influence continentale (en hivers, vents du Nord) ou méditéranéenne (en été, vent du Sud). La température annuelle moyenne est de 9 à 10°C. La pluviométrie est sensiblement plus forte que dans la vallée de la Saône (1100 mm d'eau par an contre 700 mm à Macôn).

Les sols :

Les terrains primaires occupent la plus grande partie du territoire de la commune. Ils sont constitués par : - des tufs viséens de formation volcano - sédimentaire. Ce sont des roches dures compactes prenant l'allure d'un granite gris, situées, pour la plus grande partie, à l'Ouest de la commune et, dans une moindre mesure, à l'Est sur le versant occidental du site de la Mère Boitier. - des granites qui forment une bande de 2 à 2,5 km de large, orientée Nords/Sud, flanquée de part et d'autre par les tufs viséens. Ces granites sont recouverts, en partie, par des formations sédimentaires post permiennes (secondaires) liées à un grand système de failles Nord/Sud. - des grès sur le versant occidental de la vallée du Valousin. - des argiles, des marnes et des calcaires argileux ou à entroques dans la vallée du Valousin et sur son versant oriental.